>Pensées en roulant

>Sur la route ce week-end, je me faisais la réflexion que de plus en plus de voitures roulent à la même vitesse sur les autoroutes. Est-ce la peur du gendarme ou l’utilisation plus fréquence des limiteurs électroniques de vitesse? En tous cas, je me disais que ça serait quand même très pratique si les voitures savaient “lire” les panneaux de signalisation pour adapter automatiquement leur limiteur de vitesse. On ne risquerait plus de se prendre des prunes par inadvertance et on s’exciterait moins contre la voiture de devant lorsqu’elle ne fait que respecter le code de la route. Bref du stress en moins.

Une idée pour limiter les bouchons

Au milieu des inévitables bouchons du dimanche soir, je songeais aussi que les voitures en mode “limiteur de vitesse” adoptent une allure beaucoup plus régulière que les autres. Et ça m’a fait penser à un truc qui pourrait justement éviter les embouteillages. Pour qu’il se forme un bouchon, il faut qu’il y ait beaucoup de voitures. Mais pas seulement! L’étincelle qui provoque l’embouteillage, c’est le coup de frein provoqué par certaines voitures à l’occasion d’une accélération trop vive ou d’un changement de file. C’est pour cette raison qu’il se forme un embouteillage dès qu’il se passe quelque chose en dehors de la chaussée: le simple ralentissement de certains (pour voir ce qui se passe) suffit à provoquer un bouchon.

Mais à l’inverse les chercheurs [1] ont montré qu’en cas de circulation dense (jusqu’à une certaine limite), le trafic peut continuer à s’écouler régulièrement à condition que tous les véhicules s’astreignent à rouler à vitesse réduite. Assez bizarrement, il adopte alors une espèce de phase “cristalline” où toutes les voitures s’écoulent en une sorte de bloc compact. Ca ressemble alors à ça:

Trafic dense en mode “homogène” (source ici)


Evidemment rouler à vitesse réduite n’est pas un comportement très naturel, surtout si on est énervé et pressé d’arriver, que la file d’à côté roule plus vite ou qu’un espace devant autorise une petite accélération pour se défouler. D’où mon idée: pour limiter les bouchons, il suffirait peut-être de faire varier les limitations de vitesse en fonction du trafic. On remplacerait les panneaux traditionnels par des signalisations à message variable, à commencer par ceux des périphériques urbains ou les tronçons d’autoroute qui sont régulièrement bouchés. Les simulations montrent qu’il suffit que 10 à 20% des conducteurs adoptent une conduite à vitesse réduite pour que le trafic s’écoule efficacement!

Si en plus, les voitures savaient automatiquement adapter leurs propres limiteurs à ces indications variables, ce serait royal: on serait assuré d’un écoulement optimal de la circulation, sans le stress de se faire klaxonner parce qu’on n’accélère pas comme un fou lorsqu’un espace se dégage devant soi. Chiche?

Justice pour La Palice!

Autre truc que j’ai appris sur la route, en passant près du château de La Palisse. L’histoire a été vraiment injuste avec Jacques II de Chabannes, dit de la Palice. Ce vaillant capitaine sous Louis XII et François 1er ne disait pas plus d’évidences que vous ou moi. Sa réputation est née après sa mort, à cause de l’épitaphe qui vantait ses mérites sur sa tombe. Elle disait en substance:

Ci gît Monsieur de La Palice: Si il n’était pas mort, il ferait encore envie”.

Mais le f et le s s’écrivant pareil à l’époque, on a lu à tort: “S’il n’était pas mort, il serait encore en vie”. Ce truisme inspira d’autres “Lapalissades” que “la chanson de la Palice” immortalisa cent ans plus tard, donnant par exemple:

Monsieur d’la Palisse est mort, il est mort devant Pavie, Un quart d’heure avant sa mort, il était encore en vie.

ou encore:

Il mourut le vendredi, le dernier jour de son âge;
S’il fût mort le samedi, il eût vécu davantage.

Pauvre La Palice… Même Wikipedia en français ne dit mot (pour l’instant) de cette histoire. Heureusement que l’on peut compter sur les Anglais pour lui rendre justice!

Sources:
[1] Helbing & Huberman, Coherent Moving States in Highway Traffic, 1999

Billets connexes:

Le paradoxe de Braess
Psychologie de l’ncivilité au volant

13 comments for “>Pensées en roulant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *