Histoires naturelles

>L’ancêtre terrestre des baleines ressemblerait peut-être à ce drôle de chevrotain africain qui échappe à ses prédateurs en marchant sous l’eau…

 

Les animaux sauvages peuvent-ils éprouver de la compassion? C’est en tout cas ce que laisse supposer cette vidéo tournée en 1996 dans un zoo de Chicago. Un enfant, tombé dans la fosse aux gorilles et assommé par le choc, fut délicatement ramassé par une femelle gorille qui le ramena à la porte du gardien.

Un étonnant exemple de spéciation induit par des préférences comportementales évoqué dans un précédent post: selon sa région d’origine, la femelle paruline -un petit oiseau des forêts américaines- semble préférer tantôt les mâles à gorge très jaune, tantôt ceux à plumage très noir sur la tête.

Typiquement le genre de préférence locale qui peut entrainer une spéciation complète dans quelques années. Dans ces conditions, rien de très étonnant à apprendre dans le Monde du 13 février, que le génôme humain porte des traces de sélection naturelle récente: entre les gênes qui permettent de mieux résister à certaines maladies locales et ceux qui se traduisent par un attrait sexuel plus fort, on imagine assez bien que le génôme puisse évoluer fortement en moins de 60 000 ans, ce qui représente tout de même 2400 générations à peu près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *